Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


SCRUBS

Publié par Imaginarium du Dr Cinéma sur 21 Septembre 2014, 08:35am

Catégories : #Séries

SCRUBS

Scrubs

 

Création : Bill Lawrence
Casting : Zach Braff, Sarah Chalke, Donald Faison, John C. McGinley, Ken Jenkins, Neil Flynn, Judy Reyes, Sam Lloyd
Genre : Toubib or not toubib
Nombre de saisons : 9
Nombre d'épisodes : 181
Format : 22 minutes
1ère diffusion US : 2 octobre 2001 (NBC)
SCRUBS

 

Mon pitch du dos du DVD

 

Bienvenue à l’hôpital du Sacré-Cœur où JD, Turk et Elliot démarrent leur internat de médecine. A peine endossée la blouse blanche, ils tentent de ne pas se prendre les pieds dans leur stéthoscope : harcelés par un concierge paranoïaque, persécutés par leur supérieur le sarcastique Docteur Cox et méprisés par le responsable des urgences, le Docteur Kelso, ils ont fort à faire pour conserver leur optimisme !

SCRUBS

 

Mon avis

 

C’est en 2001 que Bill Lawrence, créateur de Sin City et de Cougar Town lance Scrubs sur NBC, une nouvelle série qui raconte les aventures et mésaventures du personnel de l’hôpital du Sacré-Cœur à travers le regard de J.D., un jeune interne qui sert de narrateur à la structure et nous fait découvrir la vie de l’hôpital ainsi que ses propres pensées… très imagées.

 

La vie, l’amour, la mort, Scrubs est une série particulièrement réussie, absurde mais souvent réaliste, qui à travers les petites histoires des personnages, nous raconte les peurs et les joies des médecins, des patients et des infirmières… Entrecoupée par les pensées délirantes de J.D., rythmée par les monologues du Dr Cox, les idées tyranniques du concierge à l’égard de J.D. ou les soupirs du malheureux et dépressif Ted Buckland, la série réussie le miracle d’être toujours drôle et inventive.

 

Mais la magie de Scrubs c’est également de faire surgir au milieu de l’absurdité et de la folie de l’hôpital du Sacré-Cœur de très beaux moments d’émotion, car derrière la comédie on aborde la mort, la maladie ou la paternité, on touche l’humain, on parle de la vie, tout simplement. Et c’est ce petit plus qui la rend tellement plus intéressante que les autres séries médicales et plus originale que de nombreux sitcoms. Ceci dit la série n’est pas exempte de quelques défauts. Après 5 saisons excellentes, on commence à sentir un essoufflement  dans la saison 6, la saison 7 (la faute à la grève des scénaristes ?) et la saison 8 (la faute au transfert sur ABC ?). Les personnages s’enferment dans leurs tics et les scénaristes s’appliquent très (trop) sagement lors de la saison 8 à créer un happy-end pour chacun des personnages…. Mais le double épisode final sauve la dernière saison et offre une fin drôle et terriblement émouvante à l’image d’une série presque parfaite, à découvrir d’urgence et en VOST si ce n’est pas encore fait !

 

SCRUBS

 

Mes épisodes cultes

 

Saison 3 – Episode 14

Ma faute à moi (My Screw Up)

Le Dr Cox, Jordan, Dani et J.D. voient revenir Ben (Brendan Fraser) un patient qui, au lieu de soigner sa leucémie diagnostiquée deux ans auparavant, a préféré faire le tour du monde. Un des épisodes les plus touchants de la série avec un final choc qui m’a remué l’estomac. Un épisode considéré par le magazine Empire comme le meilleur de la série. Difficile d'en dire beaucoup plus sans spoiler alors je me tais....

 

 

Saison 5 – Episode 7

Mon retour à la maison (My Way Home)

Hommage au Magicien d’Oz, ce très joli épisode de la saison 5 et 100ème épisode de la série, réalisé par Zach Braff est une petite merveille de construction scénaristique. Comme dans le Magicien d’Oz chaque personnage mène un combat personnel et les intrigues s’entrecroisent tout en étant liées au film de Victor Fleming. Les références sont multiples (Le Dr Cox appelle J.D. Dorothy, Le concierge spraye en rouge les chaussures de J.D., The Worthless Peons chantent Over the Rainbow, le premier patient de l'épisode s’appelle Mr Fleming, J.D. écoute Toto sur son iPod etc….). Un épisode qui a reçu le Peabody Award en 2006.

 

 

Saison 5 - Episode 20

Mon dieu déchu (My Fallen Idol)

Un tournant dans Scrubs, pour la première fois J.D. doit admettre et regarder en face les faiblesses de son mentor afin de pouvoir l'aider. C'est peut-être là qu'il devient enfin un vrai médecin et un adulte. Un grand épisode qui succède à My Lunch, un autre épisode marquant de la série, où le Dr Cox perd trois de ses patients et sombre dans l'alcoolisme. Un Dr Cox humain, un J.D. qui devient adulte, la saison 5 atteint des sommets que la série ne retrouvera pratiquement plus jamais.

 

Saison 6 – Episode 6

Ma comédie musicale (My Musical)

Inspiré par l’épisode musical de Buffy, Bill Lawrence se décide enfin, après de longues hésitations face au travail demandé, à offrir à Scrubs son épisode musical. Pour cela il fait appel à Jeff Marx et Robert Lopez les créateurs du musical Avenue Q à Broadwy. Une patiente, interprétée par Stephanie D’Abruzzo (Avenue Q, Sesame Street), atteinte d’une tumeur au cerveau voit tout le monde chanter et danser. Extrêmement malin, le scénario s’appuie sur les qualités de chanteurs et de danseurs d’une partie des acteurs, appuyés par une troupe professionnelle. Il s’agit sans aucun doute de l’un des meilleurs épisodes de la série. Pour l’anecdote, Judy Reyes (Carla) s’étant fracturé le bassin peu de temps avant le tournage, il a fallu attendre deux mois avant de pouvoir tourner ses scènes de danses, et si vous regardez bien, elle est pratiquement assise tout l’épisode…

 

Saison 8 - Episode final

Mon départ - 2ème partie (My finale- Part2)

Comme je le disais un peu plus haut, le dernier double épisode final sauve la saison 8 et offre à la série un point final parfait. La dernière scène sur The Book of Love de Peter Gabriel à de quoi faire frissonner le plus insensible des sériefile. Après avoir salué tout le monde dans l'épisode précédent, il ne reste donc à J.D. qu'à dire au revoir au docteur Cox, puis à partir vers un futur qu'il ne peut qu'imaginer... Bref, c'est drôle, c'est beau, c'est émouvant, et la page de Scrubs se referme magnifiquement.

SCRUBS

 

Mes 5 anecdotes

 

- La série est née de l’imagination de Bill Lawrence (Spin City), qui s’est basé sur les anecdotes et les récits de ses amis médecins, Jonathan Doris, John Turk et Dolly Klock… Des amis dont il s'est inspiré des histoires mais également de leurs noms et prénoms pour les personnages de Scrubs !

 

- Sam Lloyd (Desperate Housewives, The Middle, Seinfeld), qui interprète Ted Buckland, l’avocat dépressif, est également le neveu de Christopher Lloyd (Retour vers le Futur). Outre son métier d’acteur il fait réellement parti du groupe A Capella The Blanks que l’on a pu apercevoir à plusieurs reprises dans Scrubs sous le nom The Worthless Peons.  Voici un lien vers le site officiel de The Blanks où vous pouvez écouter quelques extraits de leurs chansons. www.theblankswebsite.com

 

- A la fin de la saison 5 de The Office Us, Pam apprend qu’elle est enceinte. Le décor dans lequel se déroule la séquence est l’hôpital du Sacré Cœur de Scrubs. La raison ? Les deux séries étaient à l’époque diffusées sur la même chaîne, NBC.

 

- Tous les fans de Scrubs connaissent cette anecdote, mais impossible de ne pas parler de la radio du thorax qui est affichée à l’envers lors du générique. Erreur intentionnelle d’après Bill Lawrence, afin d’illustrer l’inexpérience des internes, mais Zach Braff a toujours déclaré que l’erreur était involontaire, elle est d’ailleurs corrigée au début de la deuxième saison mais au bout de quelques épisodes la série reprend le générique avec la radio à l’envers ! Dans l’épisode Mon urologue (S5) le docteur Kim Briggs, la copine de J.D., la remet à l’endroit à la fin du générique !

 

- Parmi les anecdotes les plus originales de Scrubs il y a bien sûr celle du Janitor, le concierge interprété par le formidable Neil Flynn. Lors de la première saison, Bill Lawrence, le créateur, pas très sûr du succès de la série, décide de faire du concierge un être né de l’imagination de J.D.. Et donc durant toute la saison seule Zach parle avec le concierge. Si la série n’avait pas marché le cliffhanger aurait été dévoilé à la fin de la saison. Succès oblige, l’idée fut abandonnée et dès la deuxième saison le concierge pu enfin discuter avec les autres personnages… Grand spécialiste de l’improvisation l’acteur était connu pour ne jamais respecter le texte et une grande partie des répliques hilarantes du Janitor sont nées de l’imagination fertile de l’acteur.

SCRUBS

 

Ma légende :

 

Une rumeur, une légende urbaine, un conte inventé par un esprit malade… Personne ne sait vraiment  d’où est née cette légende, mais certains racontent qu’il existerait une neuvième saison, qui reprendrait le concept avec de nouveaux personnages et le retour de quelques anciens. Une saison décevante qui n’aurait jamais dû exister et qui a mis fin à l’aventure Scrubs, mais je n’ai aucune preuve de la réalité de cette information…

 

SCRUBS

 

Mes invités

 

Quand une série fonctionne aux USA, il est classique de voir les guests se bousculer pour apparaître dans le programme. Scrubs ne déroge pas à la règle, et voici donc une liste non exhaustive des invités que l'on peut croiser dans les différents épisodes :

 

Brendan Fraser S1 E22-23 S3 E1

Dick Van Dyke S2 E14

Ryan Reynolds S2 E22

Tara Reid S3 E7-8-10-11-14-19-22 S4 E16

Michael J.Fox S3 E12-13

Heather Graham S4 E1-8-19

Julianna Margulies S4 E9-10

Matthew Perry S4 E11

Colin Farrell S4 E14

Jason Bateman S5 E8

Mandy Moore S5 E9-10

Keri Russell S6 E18-19

Courteney Cox S8 E1-2-3

 

SCRUBS

 

Ma vie après Scrubs ?

 

Zach Braff (J.D.) : En 2004, entre deux saisons de Scrubs il réalise Garden State, une oeuvre touchante, parfois maladroite mais attachante, une comédie douce amère, pleine de fantaisie, un premier film réussi avec Nathalie Portman. Il a ensuite réalisé plusieurs épisodes de Scrubs, puis on a pu l'apercevoir en 2013 dans Le Monde fantastique d'Oz de Sam Raimi, avant de découvrir en août 2014 Le rôle de ma vie, un retour réussi à la réalisation pour Zach Braff.

 

Sarah Chalke (Dr Elliot Reid) : Un après Scrubs difficile pour la jolie blonde nevrosée qui fait chavirer le coeur de J.D.. Une apparition dans Cougar Town de Bill Lawrence, un petit rôle dans How I Meet Your Mother, quelques pilotes, des séries arrêtés au bout d'une saison, espérons que sa nouvelle série, Really, avec Selma Blair soit enfin un succès.

 

Donald Faison (Dr Chris Turk) : Un petit rôle dans Kick-Ass 2 mais surtout dans le film Le rôle de ma vie de son meilleur ami Zack Braff, et puis la série The Exes qui attaque sa quatrième saison en 2014/2015, bref pour l'instant tout se passe plutôt bien pour le Dr Turk !

 

Judy Reyes (Carla Espinosa) : Après un petit passage à vide, la commédienne a retrouvée un rôle depuis 2013 dans la série Devious Maids créée par Marc Cherry à qui l'on doit également Desperate Housewives.

 

John C.McGinley (Dr Perry Cox) : Passage à vide également pour le Dr Cox qui a retrouvé le succès en 2013 avec la série Ground Floor qui a été reconduite pour une deuxième saison.

 

Neil Flynn (Le concierge) : L'acteur qui avait débuté sa carrière dans Le Fugitif au côté d'Harrison Ford n'a jamais chômé depuis Scrubs puisqu'il a enchaîné avec la série The Middle en 2009. Déjà 6 saisons pour cette excellente série familiale à ranger entre Modern Family et Malcom.

SCRUBS

Mon DVD

 

Distribuée par The Walt Disney Compagny France et éditée par Touchstone Home Video, l'ensemble de la série est sortie en DVD en France. Il existe également un coffret avec l'intégrale de la série. Chaque saison comprend de nombreux bonus, scènes coupées, commentaires audio, reportages etc... La qualité est correcte même si la série aurait mérité plus de soin. Pour les fans, il existe une édition blu-ray de la saison 8 sortie uniquement aux USA, avec sous-titres français. 

SCRUBS

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents