Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


Quand Steven Spielberg raconte la Seconde guerre mondiale

Publié par Imaginarium du Dr Cinéma sur 19 Novembre 2014, 17:53pm

Catégories : #Mes tops

Steven Spielberg lors du tournage d'Il faut sauver le soldat Ryan

Steven Spielberg lors du tournage d'Il faut sauver le soldat Ryan

En 1961, à 14 ans, le jeune Steven Spielberg tourne Escape to Nowhere, un court-métrage avec le Kodak 8 mm de son père. Le film qui se déroule durant la seconde guerre mondiale narre l’histoire d’un groupe de soldats pris en embuscade dans l’est africain. Déjà chez le jeune homme l’envie de raconter cette période sombre de l’histoire de l’humanité se fait ressentir. Il faudra attendre 1979, après le succès des Dents de la mer et de Rencontres du 3ème type pour que le réalisateur aborde le conflit sous l’angle de la comédie avec 1941.

 

Si le nazisme est bien présent dans la saga Indiana Jones, c’est en 1987 qu’il film pour la première fois sérieusement la seconde guerre mondiale avec le très beau et méconnu L’Empire du Soleil. Il a depuis marqué l’histoire du cinéma avec La Liste de Schindler ou Le soldat Ryan, et prolongé sa passion sur le petit écran avec de formidables séries comme Band of Brothers et The Pacific (Une troisième série sur la seconde guerre mondiale est d’ailleurs en préparation par Steven Spielberg et Tom Hanks). Retour sur 5 chapitres de la seconde guerre mondiale mise en scène par Steven Spielberg, témoin de notre histoire.

 

Quand Steven Spielberg raconte la Seconde guerre mondiale

1941

De Steven Spielberg – 1979
Avec Dan Aykroyd, John Belushi, Christopher Lee, Tim Matheson

 

1941, l’un des films les moins connus de Steven Spielberg et l’un de ses plus gros échecs. Après Les Dents de la Mer et Rencontres du 3ème type Steven Spielberg se lance dans un projet délirant, un ovni dans sa filmographie, un film burlesque et complètement fou qui explose le budget initial, mais pas le box-office. Ecrit par Robert Zemeckis et Bob Gale (le futur duo de Retour vers le futur), cette farce absurde qui raconte l'arrivée d'un sous-marin japonais au large de Los Angeles en 1941 tourne l’Amérique en dérision et pointe du doigt les peurs de la société américaine. Le film enchaîne les scènes cultes et les séquences de destruction, Spielberg s’amuse comme un enfant et casse tout, avec délectation. Pourtant cette œuvre inclassable fut un énorme échec public et critique. Un film iconoclaste, à classer dans votre dvdthèque entre un Monty Python et un Mel Brooks, une œuvre bordélique injustement boudée qui n’empêcha pas le réalisateur de renouer avec le succès dès son film suivant : Les Aventuriers de l’Arche perdue !

 

Quand Steven Spielberg raconte la Seconde guerre mondiale

L’empire du Soleil (Empire of the Sun)

De Steven Spielberg – 1987
Avec Christian Bale, John Malkovich, Miranda Richardson, Ben Stiller

 

Avec L'empire du Soleil, l'une de ses œuvres les moins connues, Steven Spielberg revient à travers le regard d'un enfant sur l'occupation de Shanghai par les japonais en 1941. Séparé de sa famille, interné dans un camp de prisonniers le jeune James Graham incarné par le débutant Christian Bale absolument bluffant doit apprendre à survivre dans un monde en guerre. Un film sur l'enfance, une fresque quasi parfaite, virtuose et humaine, une ode à la liberté emplie d'espoir. Un film malheureusement trop souvent sous-estimé, mais qui mérite indubitablement que l'on s'y attarde. Pour parler de la guerre, Steven Spielberg raconte la vie.

 

Quand Steven Spielberg raconte la Seconde guerre mondiale

La Liste de Schindler (Schindler’s List)

De Steven Spielberg - 1993
Avec Liam Neeson, Ben Kingsley, Ralph Fiennes

 

Avec La Liste de Schindler Steven Spielberg nous livre son film le plus personnel, et l'un des plus bouleversant sur le génocide des juifs lors de la seconde Guerre Mondiale. Peut-être le chef d'œuvre ultime de Spielberg. Une mise en scène parfaite, une photo noir et blanc d'une impressionnante beauté de Janusz Kaminski, une partition déchirante de John Williams, un sujet terrifiant, mais grâce à la sensibilité du réalisateur, le film ne tombe jamais dans le pathos. En un plan, en une scène et quelques notes de musiques le film vous déchire le cœur. Liam Neeson et Joseph Fiennes n'ont jamais été aussi juste que sous la direction de Spielberg. Avec La Liste de Schindler, Spielberg a marqué l'histoire du cinéma.

 

Quand Steven Spielberg raconte la Seconde guerre mondiale

Il faut sauver le soldat Ryan (Saving Private Ryan)

De Steven Spielberg – 1998
Avec Tom Hanks, Tom Sizemore, Edward Burns, Matt Damon, Barry Pepper, Vin Diesel

 

Spielberg réussi avec Il faut sauver le soldat Ryan, plus précisément avec la scène du débarquement qui dure une quarantaine de minutes, à rendre la guerre viscérale, il nous montre l'horreur des combats, la peur, la douleur.... Difficile de ne pas ressortir horrifié par le spectacle de la barbarie humaine reconstitué avec un réalisme saisissant par le réalisateur. Et si le reste du film est plus classique, et parfois un peu trop patriotique, il n'en reste pas moins un très grand film sur la seconde guerre mondiale, le complément indispensable au Jour le plus long, après la leçon d'histoire, la réalité des combats. Du grand Spielberg.

 

Quand Steven Spielberg raconte la Seconde guerre mondiale

Band of Brothers

Série créée par Steven Spielberg, Tom Hanks et Stephen Ambrose – 2001
Avec David Schimmer, Donnie Wahlberg, Damian Lewis, Michael Fassbender, Simon Pegg

 

Cette mini-série produite par HBO  et créée par Steven Spielberg et Tom Hanks d’après l’œuvre de l’historien Stephen Ambrose peut se regarder d’une certaine façon comme le prolongement d’Il faut sauver le soldat Ryan. On suit les soldats de la Easy Compagny, de leur entraînement à leurs pérégrinations à travers l’Europe, au gré des différentes batailles, en passant par le débarquement. Dix épisodes, 9 réalisateurs (dont Tom Hanks), un budget colossal et une pluie d’Emmy Awards, Band of Brothers est une série humaine et passionnante, même si pas totalement exempt de défauts. Les acteurs sont formidables, on s’attache rapidement aux différents personnages, la mise en scène, très Spielbergienne est souvent impressionnante, les combats réalistes et le patriotisme plutôt bien dosé. Quelques longueurs, quelques oublis historiques malgré une lecture du conflit plutôt fidèle, pour un résultat brillant, efficace et terriblement humain !

 

Bonus

 

Escape to Nowhere

Deux minutes du court-métrage de Steven Spielberg tourné à 14 ans. Le récit d'une bataille en Afrique durant la seconde guerre mondiale. Le montage initale durait 40 minutes. Ce court-métrage lui permit de gagner un prix lors d'un concours régional.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents