Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


IL ÉTAIT UNE FOIS LA PASSION CLAUDE LELOUCH (Critique 2 films)

Publié par Imaginarium du Dr Cinéma sur 9 Décembre 2015, 08:05am

Catégories : #Dossiers

IL ÉTAIT UNE FOIS LA PASSION CLAUDE LELOUCH (Critique 2 films)

 

Alors que Un + Une sort aujourd'hui sur les écrans, L'Imaginarium du Docteur Cinéma et Les Chroniques de Cliffhanger vous proposent dans le cadre de leur dossier Claude Lelouch deux critiques pour deux coups de coeur, La Belle Histoire pour l'Imaginarium du Docteur Cinéma et Itinéraire d'un Enfant Gâté pour Les Chroniques de Cliffhanger !

 

LA BELLE HISTOIRE (1992)

Par Erwan Darbellay

IL ÉTAIT UNE FOIS LA PASSION CLAUDE LELOUCH (Critique 2 films)

 

La Belle Histoire

Un film de Claude Lelouch
Avec : Gérard Lanvin, Béatrice Dalle, Vincent Lindon, Marie Sophie L, Patrick Chesnais, Paul Préboist, Charles Gérard et Isabelle Nanty
Genre : Comédie dramatique lumineuse
Durée : 3h30
Sortie salle : Le 18 mars 1992
IL ÉTAIT UNE FOIS LA PASSION CLAUDE LELOUCH (Critique 2 films)

 

Synopsis :

Grande aventure et examen à la loupe d'un coup de foudre entre deux individus qui se sont rencontrés et aimés voilà deux mille ans. Seulement, à notre époque, leur amour est resté aussi intact. Deux mille ans de galère pour une seconde d'éternité.

IL ÉTAIT UNE FOIS LA PASSION CLAUDE LELOUCH (Critique 2 films)

 

Mon avis :

Plus qu’un film, la Belle Histoire est une émotion, une sensation que l’on ressent ou que l’on rejette, un film fleuve au souffle romantique qui vous emporte entre démesure et humanité. Un film sur la vie, sur la réincarnation, sur le hasard, bref un film tellement Lelouchien qu’il frôle parfois la caricature mais évite de trébucher grâce au talent des acteurs et à la magie de la réalisation. La Belle Histoire est un hymne à la vie, un conte de fées, un opéra Gitan, C’est en tournant le dernier plan de Il y a des jours et des lunes, lorsque Gérard Lanvin est cloué sur une voiture avec un couteau dans le ventre, comme le Christ sur sa croix, que les images de la Belle histoires sont devenues évidentes » explique Claude Lelouch. C’est un film né d’un film, un feu ardent allumé par les étincelles d’Il y a des jours et des lunes. La Belle Histoire c'est 3 ans de gestation, un film qui aurait dû être tourné après Itinéraire d'un enfant gâté, néanmoins le défi de cette nouvelle grande aventure, de cette histoire d'amour un peu folle sur 2000 ans, effraye Claude Lelouch qui tourne alors Il y a des jours... et des lunes. Mais son envie pour la Belle Histoire n'en sera que plus forte, alors il se lance enfin dans le tournage de ce film qu'il n'a jamais vraiment totalement contrôlé, où : "le feeling du tournage l'a toujours emporté sur la préparation"....

IL ÉTAIT UNE FOIS LA PASSION CLAUDE LELOUCH (Critique 2 films)

 

Devant la caméra, Gérard Lanvin, Béatrice Dalle, Vincent Lindon, Marie Sophie L, Patrick Chesnais, Paul Préboist, Charles Gérard et Isabelle Nanty… un casting magique pour un tournage inspiré, une histoire d’amour qui se déroule sur 2000 ans, une œuvre rythmée par la musique de Francis Lai et Philippe Servain, des Gipsy Kings ou de Jacques Brel.  Avec la Belle Histoire Claude Lelouch nous offre un film bouleversant et authentique, une oeuvre philosophique exalté, un condensé des passions et des pulsions de son réalisateur, un film prétentieux diront certains, peut-être un peu, mais la sincérité qui se dégage de la réalisation et l'amour de l'amour par Claude Lelouch nous font oublier le discours parfois maladroit et nous font aimer profondément ce film à part dans l'histoire du cinéma, l'incarnation de la vie sur grand écran, l'un des chef d'oeuvres de Claude Lelouch.

 

 

ITINÉRAIRE D'UN ENFANT GATÉ (1988)

Par Fred Teper

IL ÉTAIT UNE FOIS LA PASSION CLAUDE LELOUCH (Critique 2 films)

 

Itinéraire d'un Enfant Gâté

Un film de Claude Lelouch
Avec : Jean-Paul Belmondo, Richard Anconina, Daniel Gélin, Marie-Sophie L, Lio
Genre : Aventure, comédie, Bébel
Durée : 2h40
Sortie salle : Le 30 novembre 1988
IL ÉTAIT UNE FOIS LA PASSION CLAUDE LELOUCH (Critique 2 films)

Synopsis :

Sam Lion a été élevé dans le milieu du cirque puis a du faire une reconversion forcée comme chef d'entreprise. Mais la cinquantaine passée, il se lasse de ses responsabilités et de son fils, Jean-Philippe, dont la collaboration ne lui est pas d'un grand secours. Il décide d'employer les grands moyens et de disparaître en Afrique. Mais son passé va l'y rattraper en la personne d'Albert Duvivier, un de ses anciens employés...

IL ÉTAIT UNE FOIS LA PASSION CLAUDE LELOUCH (Critique 2 films)

 

L'avis de Fred Teper

Lorsqu'il se lance dans Itinéraire d'un enfant gâté, Claude Lelouch est depuis 1983 sur un rythme Woody Allenien d'un film par an. Après Edith et Marcel, Viva la vie, Partir Revenir et Un homme et une femme vingt ans déjà, il vient de se refaire une santé financière avec Attention Bandits, un polar plus traditionnel mais toujours empreint de ce style caractéristique auquel le réalisateur n'a jamais dérogé. Itinéraire d'un enfant gâté scelle ses retrouvailles avec Jean-Paul Belmondo des années après Un homme qui me plaît. Belmondo est alors au sommet du cinéma français même si son dernier polar en date, Le Solitaire, se solde par un échec public qui sonne le glas d'une recette que le comédien a usé jusqu'à la corde. Sa cote d'amour n'en est pas moins à son apogée auprès du public. Itinéraire d'un enfant gâté offre à Belmondo son premier emploi dans la peau d'un homme de son âge. La barbe grisonnante, les rides apparentes, le teint buriné, l'acteur est magnifique et éclabousse de sa classe un film que Lelouch sublime par des plans vertigineux, par des idées de mise en scène ébouriffantes et par un sens des dialogues phénoménal. Dans l’œuvre pléthorique de Lelouch, Itinéraire... fait partie de ces films phares, de ceux qui par leur sens de l'universalité est parvenu à réconcilier (pas sur la durée évidemment) les pro Lelouch et les sceptiques.  Par moments sommet d'émotion puis comédie brillante, le film concilie la beauté des images et le dépaysement qu'elles provoquent avec un tempo qui ne faiblit jamais et qui trouve son point d'orgue dans des scènes irrésistibles, tantôt drôles, tantôt touchantes et passées à la postérité. On n'oubliera pas notamment la scène du "bonjour" qui à elle seule contient tout ce qui fait le cinéma de Lelouch, sa magie intrinsèque et son sens éblouissant de la direction d'acteurs.

IL ÉTAIT UNE FOIS LA PASSION CLAUDE LELOUCH (Critique 2 films)

 

Mais pour que cela fonctionne, il fallait en plus d'un soliste virtuose, une troupe qui se prête au jeu et qui renvoie la balle avec dextérité. La magie du cinéma et plus particulièrement la magie de Lelouch, est de savoir mélanger les personnages et de faire s'entremêler leurs destins. Mais le talent du cinéaste est aussi d'inventer des couples de cinéma improbables qui finissent par devenir évidents. Le duo Belmondo-Anconina est l'une de ces évidences dont on se dit qu'on ne pouvait pas ne pas y penser. Les deux hommes se complètent à merveille et leur talent éclaboussent le film. Autour d'eux, Marie-Sophie L, Michel Beaune, Pierre Vernier ou encore l'immense Daniel Gélin forment le reste d'une distribution idyllique. Itinéraire d'un enfant gâté est comme toujours chez Claude Lelouch, l'occasion d'une bande originale de premier ordre confiée comme souvent aux bons soins du fidèle Francis Lai. Partition éclatante sur la vie, démontrant que l'on peut influer sur son destin si l'on actionne les bons leviers, le film offre à Belmondo l'un de ses plus beaux rôles, qui lui vaudra d'ailleurs le César du Meilleur Acteur, César que le comédien refusera d'aller chercher. A la fois réflexion sur la réussite et sur la nécessité de faire un bilan à mi-parcours, Itinéraire d'un enfant gâté combine les obsessions de Lelouch avec la gourmandise d'un public jamais rassasié. Et offre à Belmondo un écrin comme un cadeau. Essentiel et inestimable.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents