Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


Les Huit salopards

Publié par Imaginarium du Dr Cinéma sur 25 Janvier 2016, 14:13pm

Catégories : #Mes films coup de coeur

Les Huit salopards

 

Les Huit salopards

Réalisé par Quentin Tarantino
Avec :
Samuel L.Jackson, Kurt Russell, Jennifer Jason Leight, Tim Roth, Bruce Dern
Durée : 2h48
Genre : Il était une fois dans l'Ouest sanglant...

Date de sortie : Le 6 janvier 2016

Les Huit salopards

 

Synopsis :

Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit salopards n’est pas celui qu’il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie…

Les Huit salopards

 

Mon avis :

Les 8 salopards est peut-être le film de Quentin Tarantino qui a le plus divisé la presse. Œuvre majeure ou déception bavarde, il était temps que l’Imaginarium se fasse sa propre opinion. Certes le film accuse quelques longueurs, mais cette fascinante psychanalyse des Etats-Unis meurtris par la guerre de sécession est une œuvre politique forte, un faux western mais un vrai huit clos violent et baroque, synthèse du cinéma de Tarantino, drôle, brutal et irrévérencieux. Fascinant du début à la fin, Les Huits salopards et sa galerie de sales gueules, derrière lesquels les démons identitaires d’un pays malade pointent leurs nez, est sans doute l’œuvre la plus incisive du réalisateur.

Les Huit salopards

 

On pense à The Thing de Carpenter, (la musique d'Ennio Morriconee y est pour beaucoup), à Howard Hawks, mais surtout à Tarantino, qui nous offre son film le plus personnel, le plus sombre également. Visuellement splendide, techniquement impressionnant, Les Huit Salopards c’est aussi un casting parfait, comme toujours chez le réalisateur. De Kurt Russell formidable, à Jennifer Jason Leigh exceptionnelle, en passant par Samuel L. Jackson magique, Tim Roth ou Bruce Dern… Que dire de plus ? Que Tarantino à vieilli. Que son cinéma est devenu adulte. Et que ça lui va bien.

Les Huit salopards

 

Bande-annonce :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents