Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


9 mois ferme

Publié par Imaginarium du Dr Cinéma sur 30 Août 2013, 08:00am

Catégories : #Mes films coup de coeur


Affiche-9-mois.jpg

  
9 mois ferme

Réalisé par Albert Dupontel
Avec : Sandrine Kiberlain, Albert Dupontel, Philippe Uchan, Nicolas Marié
Durée : 1h25
Genre : Qui a dit que le cinéma français ne faisait plus rire ???
Date de sortie : Le 16 octobre 2013

9-mois3.jpg

Synopsis :

Ariane Felder est enceinte ! C'est d'autant plus surprenant que c'est une jeune juge aux mœurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c'est que d'après les tests de paternité, le père de l'enfant n'est autre que Bob, un criminel poursuivi pour une atroce agression ! Ariane, qui ne se souvient de rien, tente alors de comprendre ce qui a bien pu se passer et ce qui l'attend.

   9-mois2.jpg

Mon avis :

Si « Bernie » était le film rock et énervé de Dupontel, « Le Créateur » son chef d’œuvre, et « Enfermé Dehors » son film cartoon, « 9 mois ferme » est certainement son œuvre la plus drôle. Difficile de résister à l’énergie et à la folie douce du nouveau long-métrage d’Albert Dupontel. Une mise en scène survoltée et souvent brillante qui pallie le manque de moyen, une inventivité de chaque instant, des scènes absurdes, drôles, grinçantes et parfois émouvantes, un humour noir et  contagieux. « 9 mois ferme » est une belle réussite qui vient dynamiter la rentrée cinématographique.

9-mois1.jpg

Parmi les excellentes surprises du film il y a le casting, avec la surprenante et formidable Sandrine Kiberlain, qui se fond à merveille dans l’univers loufoque du réalisateur. A ses côtés Albert Dupontel lui-même, toujours aussi drôle et fou, sans oublier Nicolas Marié à qui l’on doit quelques-unes des scènes les plus hilarantes du film. Les guests sont nombreuses, de Jan Kounen à Gaspar Noé en passant par Jean Dujardin ou Terry Gilliam... elles participent à la bonne humeur générale du film. Depuis la disparition d’Artus de Penguern, Albert Dupontel est l’un des derniers représentants (le seul ?) d’un cinéma français de l’absurde, qui n’a pas à rougir de ses grands frères anglos-saxons. Une bouffée d’air frais à ne surtout pas manquer, au cinéma le 16 octobre. Un film coup de cœur de l’Imaginarium !

9 mois4

Bande-annonce :




Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents