Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


Insensibles

Publié par Imaginarium du Dr Cinéma sur 9 Octobre 2012, 09:01am

Catégories : #J'ai vu - j'ai aimé - je te le conseille !



Insensibles

Insensibles

Réalisé par Juan Carlos Medina A
vec : Alex Brendemül, Tomas Lemarquis, Irene Montala
Durée : 1h45
Genre : Horreur, fantastique
Interdit aux moins de 16 ans
Date de sortie : 10 octobre 2012

Insensibles1

Synopsis :

A la veille de la guerre civile espagnole, un groupe d’enfants insensibles à la douleur est interné dans un hôpital au cœur des Pyrénées. De nos jours, David Martel, brillant neurochirurgien, doit retrouver ses parents biologiques pour procéder à une greffe indispensable à sa survie. Dans cette quête vitale, il va ranimer les fantômes de son pays et se confronter au funeste destin des enfants insensibles.

Insensibles2

Critique :

Certainement l'un des grands films  de cette année cinématographique, et qui plus est il s'agit d'un premier film qui navigue entre horreur et thriller, entre conte fantastique et récit dramatique. Depuis quelques années la guerre civile espagnole a servi de toile de fond à de nombreux films fantastiques, de "L'échine du Diable" au "Labyrinthe de Pan" en passant par "Balada Triste". "Insensibles" lui aussi s'inspire du passé douloureux de l'Espagne, en racontant la quête d'un homme d'aujourd'hui à la recherche de ses racines, fouillant le passé sensible et trouble de sa famille. L'histoire, s'entrecroise soigneusement, entre thriller et fantastique, entre hier et aujourd'hui, ouvrant petit à petit les portes d'un avant effrayant et de son écho douloureux dans le présent.

Insensibles3

Le film est envoûtant, parfois éprouvant, mais à vouloir trop maîtriser son sujet le réalisateur n'autorise que peu de place à la magie, au mystère, et surtout à l'émotion, laissant parfois le spectateur au bord de l'histoire, dommage, car il ne manquait que peu de chose pour tutoyer le chef d'oeuvre, mais une fois de plus le cinéma fantastique espagnol vient nous prouver sa (très) bonne santé !

Insensibles4

Bande-annonce :





Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents