Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


J'ai rencontré Dracula

Publié par imaginariumdudocteurcinema sur 30 Mai 2011, 09:56am

Catégories : #"J'ai rencontré..." - petites nouvelles incongrues

 

c-3nko---Fotolia.com.jpg

 

J’ai rencontré Dracula…

…un soir de novembre, rue de Rice, en face du cimetière Montmartre. Il buvait un kir framboise, ivre-mort, surtout mort d’ailleurs, accoudé au comptoir. Je l’ai reconnu tout de suite. Ses longs cheveux poudrés, sa veste noire, son pantalon en cuir, ses dr martens et sa chemise à Jabot. Il ne ressemblait à rien, être sans âge habillé par le temps, mais au charme intriguant. Je me suis approché, il pleurait… Je lui ai offert un kir grenadine. Il m’a raconté sa triste histoire…

Lundi soir, comme tous les lundis, le comte était de sortie dans sa décapotable rouge. Il roulait à tombeau ouvert, dont il ne sortait d'ailleurs que la nuit par crainte du soleil... 150 km/h sur une route de montagne déserte, grisé par le vent, la vitesse et tenaillé par le manque de sang. Et soudain, paf !!! Un oiseau, sûrement, contre le pare-choc… Petit en-cas bienvenu pour calmer une faim lancinante, alors le comte se gare, et, horreur, ce n’est pas un oiseau déchiqueté, écrabouillé, écartelé sur le devant de la voiture, mais un cousin, peut-être un frère, un ami : une chauve-souris…

Sur le comptoir, entre les verres vides, kir grenadine, kir framboise ou kir pêche, un petit cercueil que le comte avait maladroitement fabriqué lui-même. Alors je l’ai accompagné, cimetière Montmartre, pour creuser à côté du caveau de la famille Sanson, célèbres bourreaux normands et accessoirement amis fidèles de Vlad, un trou discret dans lequel nous avons enterré le malheureux animal. Pas de prières, le comte est en froid avec l’au-delà, juste quelques mots pour cette pauvre chauve-souris qui croisa la route de Dracula un triste soir de novembre.

Pour me remercier de mon aide, le comte fit preuve de courtoisie et ne me tua pas, cette fois-ci tout du moins, car quelques mois plus tard je le croisais à nouveau et là les choses se passèrent différemment, mais ça... c’est une autre histoire !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents