Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


J'ai rencontré Alien

Publié par imaginariumdudocteurcinema sur 3 Juin 2011, 08:46am

Catégories : #"J'ai rencontré..." - petites nouvelles incongrues

 

 

Sans-titre.png

 

 

J’ai rencontré Alien…

…un soir de décembre, rue Giger, dans le petit village de Gruyères. Il mangeait une raclette… Je l’ai reconnu tout de suite. Son odeur de métal fondu, son aspect phallique, son physique cauchemardesque. Je me suis approché, il pleurait…  Je lui ai offert une fondue suisse, il m’a raconté sa triste histoire…

Comme chaque année, début décembre, Alien avait postulé pour le job de ses rêves, père Noël dans un grand supermarché. Il ne s’était jamais fait d’illusions, il était conscient que son physique ingrat lui barrait la route de son job en or. Mais, à sa grande surprise, on l’avait embauché en CDD pour incarner le vieux barbu ventripotent dans un centre commercial de la banlieue parisienne. Quelques jours plus tard, barbe blanche, tunique rouge et bottes noires, le premier père Noël Alien fit défiler sur ses genoux des dizaines d’enfants et leurs rêves de jouets…

Et puis, vers 16h, le drame. La petite Ripley s’installa… et là, alors qu’elle lui souriait, il éternua. Cela peut paraître bénin, sans importance, mais la salive d’un Alien, composée principalement d’acide, projeté à la vitesse d’un éternuement, soit 200 km/h environ, sur le visage tout mignon de la petite fille, eut un effet désastreux. Bref, boucles blondes, fossettes, regard bleu azur, son visage fondit en quelques secondes… Alors, bien sûr, dans ces cas là les gens ne sont guères compréhensifs, ça crie, ça hurle, et ça ne renouvelle par les CDD…

Sur le comptoir, entre les tranches de fromage au poivre, les pommes de terre et la viande des grisons, un triste bonnet de père Noël. Alors je décidais de l’aider, et de l’accompagner au Japon où je lui fis fabriquer sur mesure un masque de protection résistant aux projections d’acide ! Pour Alien ce fut une résurrection !

Pour me remercier de mon aide, Alien ne transperça pas ma cage thoracique, cette fois-ci tout du moins, car quelques mois plus tard je le croisais à nouveau dans les couloirs d’un vaisseau en perdition et là, les choses se passèrent différemment, mais ça… c’est une autre histoire !

Texte : Erwan Darbellay - Illustration : Yannick Darbellay
 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents