Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


J'ai rencontré Freddy Krueger

Publié par Imaginarium du Dr Cinéma sur 14 Octobre 2011, 06:30am

Catégories : #"J'ai rencontré..." - petites nouvelles incongrues

 

 

Freddy.jpg

 

 

J’ai rencontré Freddy Krueger…

 

…un soir d’hiver glacial, rue de l’Orme à Springwood. Il buvait un thé à la menthe sur une terrasse déserte. Je l’ai reconnu tout de suite. Son vieux pull vert et rouge, ses griffes acérées à la main droite, son visage brûlé, son chapeau informe et cette vague odeur de porc grillé.  Je me suis approché, il pleurait… Je lui ai offert un thé au jasmin. Il m’a raconté sa triste histoire…

Passionné de danse classique depuis fort longtemps, Freddy, déprimé par le remake catastrophique des griffes de la nuit, avait décidé pour se remonter le moral de sauter le pas et de s’inscrire dans une école de danse. Très motivé, il s’était rendu fièrement à son premier cours, équipé du collant et des chaussons réglementaires. Les petites filles, toutes fans de Glee, avaient accepté sans problèmes les particularités de leur nouveau compagnon. Malheureusement, les choses ne s’étaient pas très bien déroulées… S’il s’était senti à l’aise dans l’apprentissage des cabrioles, entrechats et diverses pirouettes, il avait beaucoup plus de mal à gérer ses griffes aux milieux des jeunes danseuses… Gorges tranchées, poitrines perforées, ou crânes scalpés, peu de fillettes avaient survécues aux premiers pas du pauvre Freddy. Comble de l’injustice, depuis le massacre, les parents des danseuses le traquaient pour le brûler… à nouveau. 

Sur la table, entre les tasses vides, thé à la menthe, thé au jasmin et thé pêche-amande, les chaussons de danse rose taille 44 du malheureux tueur. Alors je décidai de l’aider. Dès mon réveil, je téléphonai à Robert, un ami bricoleur, et lui demandai d’imaginer des capuchons de protections en plastique pour les lames des griffes de mon nouvel ami. La nuit suivante, Freddy lui rendit visite, et Robert lui installa les protections ! (Tiens, d’ailleurs, je n’ai plus de nouvelles de Robert depuis cette nuit-là)

Pour me remercier de mon aide, Freddy jura que plus jamais il ne viendrait hanter mes rêves, mais quelques jours plus tard, alors que je m’endormais, une douce mélodie résonna à mes oreilles : « Un-deux… Freddy te coupera en deux, trois-quatre… », mais ça c’est une autre histoire.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents