Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


J’ai rencontré Monsieur Spock

Publié par Imaginarium du Dr Cinéma sur 23 Janvier 2013, 14:30pm

Catégories : #"J'ai rencontré..." - petites nouvelles incongrues

  
Spock.jpg



J’ai rencontré Monsieur Spock…

… dans un Cheesecake Factory de New-York. Il mangeait un carrot cake accompagné d’un verre de cabernet sauvignon. Je l’ai reconnu tout de suite. Sa coupe Mireille Mathieu, son pyjama bleu et ses oreilles d’elfe nordique. Je me suis approché, il pleurait… Je lui ai offert un tiramisu accompagné d’un verre de merlot. Il m’a raconté sa triste histoire…

Lors d’une convention « Big Bang Theory » Spock avait trébuché en essayant d’approcher Jim Parsons, l’acteur qui interprète Sheldon afin d’obtenir un autographe. Il était tombé lourdement sur le sol et s’était fracturé le bras droit. Il ne pouvait donc plus saluer ses contemporains en accompagnant le traditionnel « Longue vie et prospérité » du V de la main droite. Il avait bien tenté de le faire de la main gauche, mais impossible de séparer le majeur et l’annulaire. Comme beaucoup d’humains il n’y arrivait pas. Ce qui était pour lui extrêmement vexant, et même pire, il était devenu la risée de ses voisins de palier sur Vulcain. Le jeu le plus cruel était l’attente… on venait le saluer et on attendait, impassible, qu’il réponde… en vain… cela pouvait durer longtemps, un vulcain est un être très patient…  le temps passait et l’humiliation de Spock grandissait aussi rapidement que le récit de ses vaines tentatives pour écarter le majeur et l’annulaire de sa main gauche.

Sur la petite table, entre les verres vides et les assiettes sales, un œuf vulcain à malaxer que Spock utilisait pour tenter d’assouplir les doigts de sa main gauche. Alors je décidai de l’aider. Je lui proposai sur le champ une solution rapide et efficace qu’il accepta immédiatement. Je demandai aux deux serveuses de maintenir fermement sur la table le bras gauche de Spock. Et d’un coup sec, avec mon couteau suisse, je lui tranchai l’annulaire ! (Pour être franc mon couteau s'est quelque peu coincé au niveau de l’os… mais avec de la force, de l’énergie, et du temps, c’est passé). Bref, sans l’annulaire il ne lui fallait quasiment plus aucun effort pour faire le V du salut Vulcain. Il lui suffisait de bouger un peu l’auriculaire et l’illusion était parfaite ! Si vous en doutez et que vous possédez un couteau suisse je vous conseille d’essayer, c'est surprenant.

Bref une fois l’hémorragie stoppée, pour me remercier de mon aide monsieur Spock m’offrit un passeport Vulcain. Quelques mois plus tard, alors que je passais des vacances particulièrement ennuyeuses sur la planète Vulcain, monsieur Spock frappa à la porte. Lors d’un accident à bord de l’Enterprise, le bout pointu de son oreille avait été brutalement arraché, depuis ses compagnons se moquaient à nouveau de lui ! Je décidai de remédier au problème et je sorti mon couteau, mais ça... c’est une autre histoire !

   
Texte : Erwan Darbellay - Illustration : Yannick Darbellay

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents