Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


Le Congrès

Publié par Imaginarium du Dr Cinéma sur 10 Juin 2013, 08:24am

Catégories : #J'ai vu - j'ai aimé - je te le conseille !


Affiche Congrès


Le Congrès

Réalisé par Ari Folman
Avec : Robin Wright, Harvey Keitel, Jon Hamm
Durée : 2h
Genre :
Entre rêve et cauchemar...
Date de sortie : Le 3 juillet 2013

Congrès7

Synopsis :

Robin Wright (dans son propre rôle), se voit proposer par la Miramount d’être scannée numériquement, pour pouvoir librement exploiter son image au cinéma. 20 ans plus tard, Robin Wright est l’invitée d’honneur du Congrès de la Miramount Nagasaki qui présente sa dernière invention : vivre son film sur demande, sur simple prescription…

Congrès5

Mon avis :

Entre animation et science-fiction, « Le Congrès », le nouveau long-métrage d’Ari Folman est une œuvre surprenante et poétique. Construit en deux parties, le film propose une vision très critique mais également réaliste et effrayante de l’industrie du cinéma. Ironique, décalée mais également très drôle, la première heure est tout simplement formidable. Robin Wright qui incarne son propre rôle avec beaucoup de justesse et de courage est fabuleuse en actrice passée dans le camp des plus de 40 ans, trop vieille pour l’industrie et qui doit faire face à ses choix de carrière qui ne lui ont pas permis de garder la notoriété que lui avait apporté ses premières oeuvres. L’option qu'on lui propose est effrayante, mais résonne à l’ère de la motion capture comme un futur pas si éloigné que ça, presque comme une évidence.   

Congrès6

Après une première partie jubilatoire, on se retrouve 20 ans plus tard, dans un monde d’animation sans limites, et c’est malheureusement là que le film déçoit un peu. Car le réalisateur tarde à nous donner les clés de ce nouvel univers. Et si l’imagination débordante d'Ari Folman nous offre des scènes entre rêves et cauchemars, et nous entraîne dans un trip visuellement très réussi, on se perd parfois dans un scénario un peu trop confus. Mais heureusement, petit à petit, avec beaucoup de poésie, de grâce et une formidable inventivité, Ari Folman conquiert le cœur et l’esprit du spectateur. Et s’il n’a pas totalement réussi son pari avec cette adaptation du roman culte de Stanislaw Lem, parfois victime de son imagination, il en a retranscrit la substance sur grand écran, nous invitant pourquoi pas à plonger ou replonger dans les pages de ce petit bijou de science-fiction qu'est le « Le Congrès de futurologie » (Editions J’ai Lu)

Congrès3

Bande-annonce :
   


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents