Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


Only God Forgives

Publié par Imaginarium du Dr Cinéma sur 26 Mai 2013, 14:45pm

Catégories : #J'ai vu - j'ai aimé - je te le conseille !



Only-affiche.jpg



Only God Forgives

Réalisé par Nicolas Winding Refn
Avec : Ryan Gosling, Kristin Scott Thomas
Durée : 1h30
Genre : beau et creux
Date de sortie : Le 22 mai 2013

Only1.jpg

Synopsis :

À Bangkok, Julian, qui a fui la justice américaine, dirige un club de boxe thaïlandaise servant de couverture à son trafic de drogue. Sa mère, chef d’une vaste organisation criminelle, débarque des États-Unis afin de rapatrier le corps de son fils préféré, Billy : le frère de Julian vient en effet de se faire tuer pour avoir sauvagement massacré une jeune prostituée. Ivre de rage et de vengeance, elle exige de Julian la tête des meurtriers. Julian devra alors affronter Chang, un étrange policier à la retraite, adulé par les autres flics …


Only3.jpg

Critique :

Nicolas Winding Refn réalise avec "Only God Forgives" une œuvre minimaliste, expérimentale et onirique. Un film visuellement magnifique où le travail sur l'image, la musique et le cadre est impressionnant. Malheureusement si le film est beau, il est creux et ne raconte pas grand chose. "Drive", qui avait connu un succès public et critique est un film à part dans la filmographie de l'esthète Refn, une oeuvre de commande qui a créé un malentendu entre le réalisateur et ses nouveaux fans. Car de "Pusher" à "Valhalla Rising", c'est une œuvre épurée, singulière et hypnotique que construit le réalisateur Danois. Drive en est le reflet le plus accessible, et "Only God Forgives" en est l'extrême opposé.

Only4

A vouloir aller trop loin dans le symbolique, "Only God Forgives", radical et fascinant, perd tout sens de la narration. Nicolas Winding Refn se caricature lui-même dans ce film où les thèmes abordés (Oedipe, Orient/Occident) ne sont malheureusement pas suffisamment travaillés pour nourrir le récit. Bref, à trop vouloir privilégier la forme au fond, on obtient un magnifique paquet cadeau, plein de couleurs et entouré d'un papier ruban rutilant, mais une fois qu'on ouvre le cadeau, il n'y a rien à l'intérieur... Ceci dit comme vous pouvez le constater le film est classé dans la rubrique "J'ai aimé", car il y a un tel travail sur l'image et la mise en scène que je ne peux sincèrement pas le rejeter en bloc. A vous de vous faire votre avis et de venir le partager ici.


Only2

Bande-annonce :
  


Commenter cet article

nicolas 06/09/2013 22:22

Décidément, mes ressentiments sur les films rejoignent souvent les tiens. Dans ma critique (http://passionemablog.wordpress.com/2013/05/24/only-god-forgives/) j'explique justement le côté fascinant
travaillé par Refn en dépit de la profondeur de ses personnages. Dommage que le film soit aussi peu subtil et obsédé par son imagerie.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents