Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Imaginarium du Dr Cinéma

L'Imaginarium du Dr Cinéma

Coups de coeur et coups de gueule, l'Imaginarium se veut le reflet du cinéma que j’aime. Bienvenue dans un monde qui défile en 24 images par seconde !


Serial Lover

Publié par Imaginariumdudocteurcinema sur 26 Juillet 2011, 16:52pm

Catégories : #Mes films coup de coeur

 

Serial Lover Affiche

 

 

 

Serial Lover

Long-métrage français
Réalisé par James Huth
Avec Michèle Laroque, Albert Dupontel, Zinedine Soualem, Michel Vuillermoz, Jean-Paul Rouve, Isabelle Nanty, Maurice Barthélémy, Didier Bénureau, Pierre-François Martin-Laval
Durée 1h25 - Date de sortie au cinéma : le 22 avril 1998

 


Serial Lover1

 


Synopsis :

Claire, la directrice des Editions Dangereuses, s'apprête à célébrer ses trente-cinq ans. Elle est rousse, elle est belle, elle a tout, presque trop : elle est amoureuse de trois hommes à la fois. Pour faire son choix elle les invite tous à dîner chez elle ! Malheureusement un accident est si vite arrivé... Et le te ténébreux inspecteur Cellier rôde.

Serial Lover2

 

Critique :

Serial Lover, petit bijou d'humour noir, passa relativement inaperçu lors de sa sortie en salle. Pourtant, cette comédie macabre, drôle et corrosive, filmée par un réalisateur inspiré, contenait tous les ingrédients du succès. Un casting parfait, un scénario cruel et hilarant, une mise en scène inventive et un univers pop-trash du meilleur goût. Un défaut peut-être, trop anglais pour le public français, dommage, mais si vous ne l'avez pas vu, il est temps de réparer votre erreur.

 

Serial Lover3

 


Le réalisateur :

 

 

James H

 
Quand j'ai vu "Serial Lover", en 1998, j'ai cru avoir trouvé le nouveau réalisateur culte du cinéma français. Ce ne fut malheureusement pas tout à fait le cas, car après son  génial Sérial Lover, James Huth disparaît des plateaux de cinéma. (Il passe quatre ans en pré-production sur l'adaptation de "La Marque jaune", mais le projet sera abandonné).  Il revient donc 6 ans plus tard pour mettre en scène Jean Dujardin dans "Brice de Nice", film potache et lourdaud, bien loin de l'humour décalé de "Serial Lover".

 

hellphone

 

En 2007, Hellphone et son histoire de téléphone portable maléfique, véritable déclaration d'amour au cinéma fantastique des années 80, brillant et délirant, ne rencontre pas le succès mérité alors qu'il s'agit pourtant de l'une des meilleurs comédies de l'année. Son dernier film, "Lucky Luke", avec  Jean Dujardin, visuellement réussi, ne décolle jamais vraiment. Souhaitons-lui en 2012, avec "Un bonheur n'arrive jamais seul", une comédie romantique qui réunit Sophie Marceau et Gad Elmaleh, de retrouver la " James Huth touch", qui fonctionnait si bien dans "Sérial Lover" et "Hellphone".

 

 

Support :

DVD Zone 2 / Studiocanal Vidéo
Pal
Langue : Français
Région 2

 

 


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents